Entre deux parties de Blood Bowl 3, les développeurs français du studio Cyanide doivent bien se sustenter. Sans doute est-ce ainsi que leur est venue l’idée assez saugrenue de préparer, en parallèle de leur excellent jeu de stratégie ultra-violent, un titre tournant autour de… la simulation de la gestion d’un restaurant.

Et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est une immense réussite également.

Éditeur
Nacon
Sortie France
23 fév. 2023
PEGI
+3 ans
Liens Site Officiel
Support de test Xbox Series

Un jeu de gestion ultra complet

Chef Life: A Restaurant Simulator est une simulation de restaurant qui offre une expérience de gestion complète et réaliste. Vous incarnez un jeune restaurateur en herbe ayant pour objectif de créer et de faire prospérer son propre établissement.

Le titre de Cyanide se démarque très rapidement et pose dès les premiers instants sa marque de fabrique. Vous débutez en effet dans un local peu ou prou vide, prêt à accueillir tous vos rêves les plus fous. Mais avant de voir vos désirs prendre vie, de nombreuses décisions doivent être prises et le travail va demander beaucoup d’efforts.

La gestion des stocks est l’une des composantes essentielles de l’expérience du jeu. Chaque ingrédient doit être soigneusement géré, dispose d’une date de péremption et perd en fraîcheur avec le temps…

Savoir jongler entre l’approvisionnement de la cuisine et les prix peut rapidement virer au casse-tête… pour ne pas dire au cauchemar ! Car non content de gérer cet aspect, Chef Life: A Restaurant Simulator vous propose également diverses « sources » pour vos produits : local, bio, industriel, issue de l’élevage intensif… vous n’obtiendrez jamais d’étoile avec un poulet aux hormones ; mais ce dernier est bien moins onéreux.

L’aménagement de l’espace de travail est également un élément clé de la gestion de votre cuisine. C’est à vous de déterminer où sont placés les différents équipements, réfrigérateurs, tables de préparation, etc. ; afin de garantir une efficacité maximale à vos équipes. Cette gestion minutieuse ajoute un niveau de réalisme considérable et va également vous causer des sueurs froides dans les premiers temps. Mais une fois le titre pleinement maîtrisé, il est particulièrement plaisant de voir toute cette effervescence, cette mécanique réglée comme un coucou suisse, tourné.

Gordon, au secours !

Pour l’instant, je n’ai abordé que la surface de Chef Life: A Restaurant Simulator. Car si le titre est un jeu de gestion ultra complet, il n’en oublie pas non plus d’être une simulation. Et comme au loup-garou, c’est le soir que les choses sérieuses commencent.

Chaque journée dans le jeu est centrée sur la préparation du service du soir, qui doit être minutieusement planifiée dès le matin. Vous devez composer le menu en avance, en fonction des ingrédients disponibles ; ce qui influence les commandes passées aux fournisseurs… qui ont un impact direct sur la réputation de l’établissement et sur les prix pratiqués.

C’est donc en amont que tout se joue, afin d’optimiser au maximum et de préparer le cœur du titre ; à savoir le service. Et ce dernier va rapidement s’avérer aussi passionnant que déconcertant.

Car le réalisme culinaire est l’une des caractéristiques les plus frappantes de Chef Life: A Restaurant Simulator. Le jeu vous demande en effet des actions précises, allant de la découpe des légumes à la cuisson. Chaque étape de la préparation des plats est détaillée, ce qui exige de l’attention aux moindres détails ; mais également une certaine logique et un apprentissage régulier.

La précision est essentielle, que ce soit pour retourner une pièce de viande au bon moment ou pour ajouter les ingrédients. Et c’est sans doute là qu’est la principale force ; autant que la faiblesse majeure du titre de Cyanide.

Car Chef Life: A Restaurant Simulator ne vous laisse jamais souffler une seconde, comme lors d’un véritable service. Vous êtes continuellement sollicité, devant jongler entre de nombreuses tâches, préparations, gestion et événements.

Particulièrement stressant et intense, chaque service exige de vous que vous vous donniez au maximum ; ce qui peut s’avérer particulièrement déroutant.

Enfin, sachez que vous allez devoir composer avec des « brigades » d’intelligence artificielle pour vous assister dans la gestion de votre cuisine. Bien entendu, vous n’allez pas faire tourner le restaurant seul ! Vous pouvez les affecter à diverses tâches, de la préparation de base à la réalisation d’extra ou au service. Il vous faut former vos équipiers au fil du temps, afin de les faire progresser jusqu’à les rendre réellement compétents et utiles ; tout en veillant à un bon agencement de votre établissement.

Personnalisation et Apprentissage

Chef Life: A Restaurant Simulator vous offre de nombreuses possibilités de personnalisation. Vous pouvez créer des dressages d’assiettes personnalisés avec une précision presque chirurgicale afin de rendre chacun de vos plats uniques et attrayants (ou non, si vous préférez vous amuser).

Bien entendu, vous avez également la liberté de gérer l’agencement de votre restaurant afin de créer l’établissement de vos rêves. Libre à vous d’acheter du mobilier ou de l’équipement pour améliorer la cuisine. Plus que cosmétiques, tous ces choix ont une incidence réelle et immédiate sur la qualité et l’efficacité de votre établissement.

De plus, le jeu fournit des statistiques détaillées pour évaluer divers aspects de la gestion, tels que la politique tarifaire, la clientèle habituelle et la réputation. Vous pouvez alors utiliser ces données pour prendre des décisions éclairées et optimiser vos opérations. En outre, le jeu propose des missions qui ajoutent un défi supplémentaire.

Particulièrement beau, Chef Life: A Restaurant Simulator s’avère être un titre qui mise beaucoup sur le réalisme de ses plats, dressages et ingrédients pour vous immerger au maximum au cœur de son expérience.

J’aime

L

La gestion complète et réaliste de restaurant

L

Les dilemmes éthiques sur la provenance de la nourriture

L

Le réalisme des services

L

Les possibilités de personnalisation étendues

L

L'apprentissage des recettes

L

Graphiquement très joli

J’aime moins

K

Des services particulièrement intenses

K

Un jeu très exigeant et stressant sur le long terme