Berzerk Recharged est le tout dernier jeu estampillé Atari, suivant cette nouvelle opération de séduction entamée par l’entreprise depuis quelques temps déjà avec des jeux tels que Mr. Run and Jump.

Bien entendu, on retrouve aux commandes de ce Berzerk Recharged l’équipe de SneakyBox déjà derrière chaque remake des classiques d’Atari estampillés « Recharged ».

Remake complet du jeu éponyme sorti en 1982 sur Atari 2600, Berzerk est un jeu de cœur pour moi (comme sans doute pour beaucoup). Ce fut en effet ma toute première expérience vidéoludique, le titre qui m’a fait tout simplement découvrir le médium dans son ensemble.

Comment pouvais-je alors décemment passer à côté du test de ce remake ? Mais est-il toujours aussi bon 41 ans plus tard ? C’est ce que je vous propose de découvrir immédiatement ! 

Retour dans les années 80

Berzerk Recharged suit à la lettre les codes déjà expérimentés dans Mr. Run and Jump ainsi que dans l’intégralité des titres “Recharged”; à savoir une esthétique synthwave de toute beauté faite de néons colorés et vifs.

S’il est visuellement assez pauvre, comme c’était le cas à l’époque également, le titre est un véritable régal pour les amateurs du classique. Il reprend ainsi tout ce qui faisait la patte graphique du jeu d’origine, tout en lui appliquant une surcouche très « Tron » dans l’esprit.

Une réussite visuelle indéniable pour tout trentenaire un peu “Boomer” ; mais qui ne laissera pas non plus indifférent les jeunes générations en quête de jeux sobres et pourtant à l’esthétique particulièrement léchée.

Un gameplay simple mais exigeant

Berzerk Recharged est un titre très simple à comprendre, mais d’une complexité rare à maîtriser. Vous y incarnez un jeune homme devant vider l’intégralité des tableaux des ennemis robotiques qui s’y trouvent.

Pour ce faire, vous allez simplement devoir vous déplacer avec le stick analogique gauche, viser avec le droit, et tirer avec ZR. L vous permet d’effectuer un dash dans n’importe quelle direction, ici nommé « course folle ». Enfin, ZL utilise les améliorations, si d’aventure vous en avez trouvé lors de votre partie.

La particularité du titre vient de son level design. Construit comme un labyrinthe généré aléatoirement à chaque nouvelle partie, Berzerk Recharged est une expérience vidéoludique particulièrement fun et addictive.

Dans chaque pièce, votre objectif est d’éliminer un maximum d’adversaires sans vous faire toucher. Au bout de 10 secondes, l’une des sorties se met à briller et ; cinq secondes plus tard, une énorme boule immortelle apparaît pour vous pourchasser. Si cette dernière vous touche, c’est le Game Over ; qu’importe la santé qu’il vous restait alors.

Plus vous progressez dans le jeu ; et plus les ennemis deviennent puissants. Leur couleur vous permet, d’un simple coup d’œil, de définir leur niveau de dangerosité (à l’instar de ce que vous pouviez retrouver dans Mr. Run and Jump).

Idée particulièrement intéressante, de nombreux bonus et malus viennent émailler votre parcours. Vous allez ainsi pouvoir ramasser de nouvelles armes temporaires, des boosts de vitesses, de la santé… mais également découvrir des pièges tels que des murs électrifiés, des portails laser intermittents, etc.

Chaque partie est faite pour mettre vos nerfs à rude épreuve, jusqu’à ce que vous parveniez à faire péter le sacro-saint tableau des scores. Aucun autre objectif ni finalité, seulement être le meilleur dans un jeu d’arcade pur, à l’ancienne, sans la moindre concession.

Au lancement d’une nouvelle partie en mode Arcade, vous pouvez décider d’activer ou non trois « bonus » (qui portent bien mal leur nom) afin de rendre votre future partie plus intéressante.

Infatigable vous fait commencer avec un seul et unique point de vie, Impuissant vous empêche d’obtenir des améliorations ; et Pesanteur désactive la mécanique de « course folle ».

Bien entendu, Berzerk Recharged inclus également un second mode de jeu. Baptisé « Missions », ce dernier vous propose des niveaux préconstruits ou sous forme de défis afin de tester vos réflexes.

Si le titre peut s’avérer quelque peu avare en contenu et rapidement redondant, ce serait sans compter sur la cible qu’il cherche à séduire. Il est évident que non, Berzerk Recharged n’est pas fait pour tous joueurs; mais bel et bien pour ceux qui ont connu ce classique à l’époque; autant que pour les nouvelles générations en quête d’un morceau d’histoire vidéoludique un peu moins austère que dans les années 80.

Il en résulte un titre qui parvient sans peine à tenir ses promesses, bien qu’il ne fera clairement pas date.

J’aime

L

Un classique revisité

L

Très belle esthétique

L

Nostalgique et fun à souhait

J’aime moins

K

Très peu de modes de jeu

K

Rapidement redondant